FICA, le champion des champions !

Advertisements

La saison 2015 s’est bouclée de la plus belle des manières pour le Fica. Après avoir bien mené sa barque durant la seconde manche de l’exercice 2015 qui lui a valu son 6e trophée, la colombe a pu faire d’une pierre deux coups. En match de Champion Des Champions, elle a pu réussir l’étape du Don Bosco à la séance de tirs au but (4-3) suite à un nul (1-1).

Au cours de la saison, la formation capoise a affiché un double visage. Si elle a débuté l’aventure avec un déficit de 5 points, elle a enregistré 27 points et n’a pas pu se qualifier pour les playoffs. La vapeur a été renversé durant la série de fermeture. Un reveil brutal qui a fini par donner son fruit car les fils de Christophe ont bouclé la boucle au sommet de la pyramide avec 38 unités et ont pu ouvrir les portes des playoffs.

Une nouvelle étape qui a requis beaucoup plus de concentration et d’engagement. En demi-finales, le Don Bosco ne pesait pas vraiment dans la balance et s’est fait dompter à l’aller comme au retour par le Fica (1-0 , 2-1). En finale, le duel allait mettre aux prises le Baltimore et la colombe. Encore une fois, elle a placé la barre très haut en dominant les flamengo et noir au cours des deux manches (1-0 , 1-0).

Fica met les bouchées doubles en s’offrant un 6e titre national et un billet pour le titre de champion des champions.

Le match du champion des champions

Entre le Don Bosco et le Fica, la rivalité est de taille. Ayant la faveur des statistiques pendant toute la saison 2015, la colombe n’avait qu’à confirmer son regain de forme, à savoir rendre sage les mechan-mechan une fois de plus.

Sous le regard attentif du sélectionneur national, Patrice Neveu, allait se dérouler la grande finale entre les champions des deux manches. Dans un parc Saint Victor rempli à craquer. Les locaux imposaient leur rythme et en dépit de quelques gâchis, Woodensky Cherenfant dit Babalito a pu débloquer les compteurs.

Fouettés dans leur orgeuil, les jaune et noir voulaient rebattre les cartes. Après avoir multiplié les actions dangeureuses, c’est par l’intermédiaire de Folson Philémond qu’ils ont pu rétablir l’équilibre. Finalement, le score de parité avait persisté jusqu’à la fin des temps reglémentaires.

Puisqu’il devrait y avoir un champion, on passait à la fatidique séance de tirs au but. Et les plus bons tireurs se trouvaient dans le camp fiquiste car à l’issue de la séance, les locaux l’ont remporté (4-3). Guerry Romondt, le dernier rempart du FICA avait stoppé les tirs de Jephte Alphonse François et de Canes Jean-Charles.

Les hommes de la cité Christophienne a ajouté leur premier titre de champion des champions à leur palmarès.

Leave a Reply

FICA

FREE
VIEW