Retour sur le 7e sacre du FICA !

Advertisements

Après avoir remporté son premier titre de champion des champions en 2015, le Football Inter Club Association voulait continuer à étancher sa soif en s’emparant de trophées supplémentaires. Avec une génération super motivée, bourée de talents et ayant le plein support des Djokannèls, la colombe a fini par empocher un 7e titre au terme de la série de clôture de la saison 2016 en faisant la loi face au Real Hope FA en finale.

Une chute en finale

Revenant d’une solide opération au cours du récent exercice, le FICA avait tout pour plaire. Emmenées par un certain Woodensky Cherenfant dit Babalito qui était au sommet de son art, les jaune et vert posaient de sérieuses questions à toutes les protagonistes qui se mettaient au travers de son chemin. Auteure de prestations hors du commun lors de la saison régulière et s’étant débarrassé de tous ses adversaires durant les playoffs, la colombe a pu décrocher une place pour la grande finale de la série d’ouverture. Accroché à domicile par le Racing des Gonaïves (0-0), le Fica a laissé filer le trophée au parc Miguel Saint-Jean où il s’est fait dompter (1-0) par les locaux.

Suite à cette déconvenue, tout portait à croire que les coéquipiers de Bocius Stanley Joseph, fouettés dans leur orgueil, allaient arranger tous les pièces du puzzle pour refaire surface. Déterminés plus que jamais, ils se mettent au boulot pour écrire une nouvelle page d’histoire durant la série de fermeture (2016)

Saison régulière

D’entrée de jeu, le sextuple champion national démarrait au ralenti puisque suite à deux nuls côte à côte, il a pris goût à la victoire au cours de la 3e journée. Un succès (2-1) contre le Violette. Ensuite, la caravane des matchs nuls se poursuivaient dont deux nouveaux avant d’essuyer une première défaite (0-1) contre son plus grand rival l’AS Capoise. Une fois de plus, Vaniel Sirin et co n’arrivaient pas à se détâcher des score de parité avec un enregistré contre le Racing des Gonaïves (0-0) et un autre contre l’América des Cayes (1-1). Et à l’occasion de la 9e journée, ils n’ont pas résister à tous les assauts du FC Petit-Gôave qui les ont éclipsés sur la plus petite des marges.

Un début de saison très fade au cours de laquelle, les fiquistes n’ont pu arracher que 9 unités sur 27 possibles. De ce fait, un réveil brutal était envisageable pour faire capoter les choses. Prenant vraiment conscience de la situation, la fière colombe a muselé ses 5 nouveaux protagonistes pour grappiller 15 points de quoi se relancer dans la course pour le titre. Tout en étant sur de bons rails, elle a donc bouclé la saison régulière sur un score nul et vierge contre le Cavaly (0-0) avec une série de 8 parties consécutives sans mordre de la poussière. Non seulement elle a terminé aux commandes dans le classement mais s’est également écartée de la première phase des playoffs.

Playoffs

Arrivée à ce stade, le plus dur restait à faire parce que seule la meilleure formation arrivera à mettre la main sur le trophée après plusieurs journées de dur labeur.

Puisque la colombe avait les commandes au classement de la série de fermeture, elle s’était qualifiée automatiquement pour les demi-finales. Elle avait donc comme rivale l’AS Capoise. Un derby capois en demi-finale, qui dit mieux ?

Au match aller, c’est le vieux coq capois qui avait l’honneur d’accueillir son homologue. Des actions de part et d’autres, de l’engagement, il y en avait, le public a répondu à l’appel mais les filets n’ont pas pu être transpercés. De fait, c’est sur un score de parité (0-0) que se quittaient les deux protagonistes.

Le match retour s’annonçait passionnant. Une place pour la grande finale était à prendre. Fort de ce constat, le club cher à Bob Dugué pensait déjà à mettre tout son poids dans la balance pour passer ce cap. Au terme d’une partie très disputée. c’est le Fica qui a eu raison des jaune et noir sur la plus courte des marges (1-0) durant les prolongations avec un but signé Vaniel Sirin (104e). Et s’invite en finale.

Quant à la grande finale, elle était cent pour cent capoise étant donné qu’elle mettait aux prises le Fica et le Réal Hope. Un duel entre un novice et un expérimenté qui allait se disputer en deux matchs. Et c’est l’expérience qui allait porter la palme. Au cours de la première manche, il n’y a pas eu de vainqueur même si les deux formations avaient livré un sérieux combat. Puisque le match retour allait révéler l’identité du champion de cette série, le FICA a bel et bien pris les choses en main en s’offrant le graal par deux buts à zéro (2-0) avec Stravensky Dupiton et de l’inévitable Vaniel Sirin.

Un 7e titre pour la colombe. Et dans la fameuse partie de champion des champions, le FICA a baissé pavillon face au Racing FC (0-1).

Leave a Reply

FICA

FREE
VIEW